Contexte théorique et bibliographie

Comparaison sociale

De nombreux économistes et psychologues ont montré que la comparaison sociale permettait d’améliorer les comportements pro-environnementaux (Schultz et al. 1998, 2007 ; Brekke et al. 2010, etc.). Une expérimentation de terrain des psychologues Schultz et al. (2007) appliquée à l’énergie en a d’ailleurs fait la démonstration. Dans l’expérimentation, les ménages californiens participants recevaient des rapports indiquant leur niveau de consommation d’électricité, mais aussi ceux de voisins aux caractéristiques similaires. Ce rapport était accompagné d’un pictogramme (souriant pour ceux qui consommaient moins que la moyenne et triste dans le cas contraire). Les résultats de ce nudge montrent une diminution de la consommation énergétique.

De la même manière, dans un contexte de comportement de déplacement, la dimension sociale de la prise de décision revêt une grande importance. Le choix entre un trajet en voiture et en autobus est par exemple, considéré comme un dilemme social dans de nombreux travaux (Kitamura et al., 1999 ; Sunitiyoso et al., 2011a, 2011b). Dans une expérimentation en laboratoire, Sunitiyoso et al. (2011b) ont montré que les individus renforcent leurs comportements lorsque les membres du groupe ont un comportement similaire, mais aussi qu’ils se mettent en conformité selon le comportement majoritaire du groupe. Dans un travail antérieur, les auteurs ont également montré que des informations « sociales » plus complètes sur les choix des autres participants augmentent le comportement coopératif par rapport à l'information plus limitée (Sunitiyoso et al., 2011a). Bartle et al. (2013) ont exploré le processus de partage des informations de déplacement de cyclistes en banlieue urbaine grâce à un service Web interactif intégrant des fonctionnalités de réseautage social. Les auteurs ont mis en lumière le rôle social du dispositif dans lequel l’appartenance à un groupe perçu renforçait la perception positive du vélo comme mode de transport quotidien. Dill et Voros (2007) avaient par ailleurs constaté que les individus étaient davantage susceptibles de faire le trajet à bicyclette si leurs collègues effectuaient également le déplacement de cette manière.

Retour d'informations

Afin de modifier les comportements individuels, il est primordial de réaliser un retour aux individus. Une étude de Darby (2006) a montré que la rétroaction, via des compteurs intelligents, a réduit la consommation d’énergie des ménages entre 5 à 15%.  Dans le même ordre d’idée, les émissions de carbone liées aux transports sont invisibles pour les utilisateurs, il est donc difficile pour eux d’associer leur comportement de déplacement à des coûts environnementaux.

Zhu et al. (2015) ont réalisé une expérimentation auprès de 3 082 automobilistes circulant sur le site de l’Université de Stanford aux États-Unis, dans l’objectif de réduire le nombre d’automobilistes aux heures de pointe. Les individus roulant hors heures de pointe ou choisissant un mode de transport alternatif à la voiture individuelle (vélo ou marche) gagnaient des points qu’ils pouvaient convertir soit en argent (1 dollar pour 100 points) soit en participation à des jeux leur permettant de gagner des récompenses d’une valeur comprise entre 1 et 50 dollars. Le coût total de l’opération a été de 1 dollar par participant et par semaine (les individus ayant majoritairement choisi l’option de la récompense via un jeu). Sur la base de 730.000 déplacements sur une durée de 30 mois, l’application de ce système incitatif financier a permis la réduction du trafic aux heures de pointe de 21,2% le matin et de 13,1% l’après-midi.

La littérature s’intéresse également à d’autres types de nudges qui ne cherchent pas à actionner l’influence sociale, dans divers domaines tels que la santé, la sécurité routière, la propreté, ou encore les fonds de retraite, etc. (Thaler and Sunstein, 2008 ; Chetty et al., 2014 ; etc.). L’impact des nudges se révèle là encore significatif. Cependant, et alors même que les nudges agissant sur la sensibilisation et l’éducation dans le cas de la mobilité durable commencent à voir le jour, aucun travail empirique d’économie sur ce sujet précis n’existe à notre connaissance.

Contacts

TELECHARGEMENT

Autres informations

L'amicale des nudges

Autour du projet, nous avons fédéré un groupe d'experts des différentes problématiques. Ces collaborateurs sont issus de tous les horizons pour une diversité des avis et pour assurer la mise en place des meilleures solutions possibles. Merci à eux.

Atelier Jugeote + ESAAT DSAA

L’Atelier Jugeote s’appuie sur des méthodes issues du design thinking pour concevoir et animer des ateliers collaboratifs où la rencontre de profils multiples facilite la conception de réponses innovantes aux problèmes qui se posent aux organisations et à ses usagers.

Cartographie des sites inscrits mi novembre

Depuis l’ouverture des inscriptions à l’expérimentation [IMP]²ULCE, plus de 80 sites d’établissements publics et privés se sont engagés dans la démarche !